OPERATIONS PROPOSEES

Anevrisme de l’aorte Ascendante, Arche Aortique et Aorte Descendante

L’anévrisme aortique est une dilatation pathologique des parois de l’aorte (la plus grande artère du corps humain), dont le diamètre normal varie entre 2cm et 3,5cm. L’aorte prend son départ à la sortie du cœur, suit une trajectoire antérieure dans le thorax, puis se dirige vers la base du cou où naissent trois gros vaisseaux à savoir, l’artère sous-clavière droite, la carotide droite et la carotide gauche, ainsi que l’artère sous-clavière gauche. Par la suite elle descend à côté de la colonne vertébrale du côté gauche dans le thorax, pour traverser le diaphragme et derrière la région ombilicale elle se divise en deux grosses artères dont chacune irrigue les membres inférieurs. Des anévrismes peuvent apparaître sur toute la longueur de l’aorte mais intéressent surtout, en premier lieu l’aorte abdominale, c’est-à-dire juste avant sa bifurcation, deuxièmement l’aorte ascendante et troisièmement l’aorte thoracique descendante. L’anévrisme aortique apparaît lorsque les parois de l’aorte présentent une faible quantité de composants élastiques et en raison de se manque d’élasticité et sous la pression artérielle continue, les parois se dilatent. Nous parlons d’anévrisme lorsque le diamètre d’un endroit de l’aorte mesure une fois et demi le plus grand diamètre physiologique à ce même endroit. L’anévrisme de l’aorte est une pathologie grave à cause du risque de rupture qu’il présente. Ce risque de rupture augmente avec l’augmentation du diamètre de l’anévrisme. Ce risque de rupture est aussi dépendant de l’endroit de l’aorte où il se trouve. 
 
Les causes d’apparition d’anévrisme sont :
 
  • Congénitales, sur manque de composant élastique de la paroi aortique
  • Hypertension artérielle et tabagisme
  • Dissection aortique chronique
  • Traumatiques, surtout après accident à haute vitesse
 
La plupart des anévrismes ne présentent pas de symptôme et on les découvre fortuitement lors d’une radiographie du thorax ou lors d’un scanner effectué pour une autre raison. Parfois lorsque la taille de l’anévrisme est très importante, il peut provoquer par compression des symptômes comme la toux, des difficultés de respiration,  des douleurs. Lorsque nous suspectons la présence d’un anévrisme, les premiers examens à effectuer sont les ultrasons puis le Scanner ou l’IRM. La décision et l’indication opératoire d’un anévrisme dépend en premier lieu, de sa taille, de sa localisation, de l’âge du patient ainsi que de son état général de santé. Les anévrismes peuvent être traités soit chirurgicalement soit par méthode endovasculaire (stent).
Join us in
facebook
youtube
linkedin
Contactez
Centre de Chirurgie Cardiaque et Vasculaire Robotique et Mini-Invasive
Av. de la Roseraie 76A
1205 Genève - Suisse
Tel +41-22-3476420
Email Address
© 2017 All rights reserved
Site by overron  |   incom cms  |   web promotion